NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE, PAS LES PRESIDENTIELLES par Michel Peyret

Posté par calebirri le 21 décembre 2010

 

Michel Peyret 17 décembre 2010

Merci de signer et de faire signer le texte ci-dessous :

NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE, PAS LES PRESIDENTIELLES ! ( projet de texte )

Nombre d’entre-nous parmi les plus âgés ont, en 1958 et en 1962, répondu à l’appel du PCF et ont dit NON lors des référendums qui visaient à faire avaliser les institutions de la 5ème République, dont l’élection du Pt de la République au suffrage universel.

Pour eux, il s’agissait de dire NON à l’instauration d’un pouvoir personnel au service de la classe capitaliste. D’autres disaient que ces institutions visaient à installer une sorte de monarchie élective. Et rappelons-nous de celui qui parlait de « coup d’Etat permanent ».

En matière de coup d’Etat, la continuité, comme en d’autres domaines, est bien assurée ! En 2005, le peuple français a majoritairement récusé les institutions européennes regroupées dans le TCE. La majorité des forces politiques a ignoré ce vote, l’a en quelque sorte considéré comme illégal et une nouvelle mouture du TCE, le traité de Lisbonne a été approuvée par la majorité des députés et sénateurs. Ainsi, la majorité des représentants du peuple a voté contre les décisions du peuple souverain. C’est bien un coup d’Etat qui a été perpétré contre la souveraineté du peuple. Et depuis Victor Hugo on sait que le coup d’Etat ne peut être accepté, c’est un crime !

Depuis 2005, à la faveur des institutions maintenues, en permanence des décisions contraires aux intérêts du peuple ont été prises. Dernièrement encore, le projet de réformes des retraites a été adopté alors que plus de 70% d’entre-nous demandaient son retrait pur et simple. Et 72% d’entre-nous considérons le capitalisme comme négatif ! Aussi les élections prévues par les institutions de ce système sont-elles de plus en plus massivement boycottées, entre autres manifestations d’opposition.

Les gérants de « droite » et de « gauche » du capitalisme prennent peur. Ils précipitent les préparatifs de la prochaine élection présidentielle, veulent mettre le peuple français devant le fait accompli de la perpétuation du système dont le peuple ne veut plus. Car la preuve a été faite depuis 1958 que ces élections préfabriquées ne permettent pas de rompre avec le système et ses malfaisances qui se perpétuent.

Ce système a fait son temps. L’urgent, aujourd’hui, c’est d’en finir avec ces démocraties dévoyées ! L’urgent, aujourd’hui, serait de prendre les décisions qui permettraient pleinement au peuple d’assumer le plus démocratiquement possible ses responsabilités ! L’urgent, aujourd’hui, c’est d’instaurer une véritable souveraineté populaire permettant au peuple de décider véritablement de son avenir.

NOUS, SOUS-SIGNES, EXIGEONS QUE LE DEBAT NATIONAL SOIT ENGAGE SUR CES IDEES : ( nom, prénom, qualités…) ( michel.peyret@gmail.com )

2 Réponses à “NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE, PAS LES PRESIDENTIELLES par Michel Peyret”

  1. paul dit :

    bonjour Michel
    et merci d’avoir écris ce texte dont le contenu est pour moi l’évidence.

    mais

    ce qui m’étonne c’est que vous indiquiez que 72% de gens considèrent le capitalisme comme négatif ! là je ne suis pas sûr ! d’où tirez vous ce chiffre et ce sens ?

    il me semble que la plus part des gens, que je croise dans des milieux divers, socio-culturels, associatifs, quotidien, n’ont pas d’analyse économique et politique du monde qu’ils subissent et aucun n’a conscience qu’il faille remettre en cause la liberté de dominer inspiratrice du capitalisme, la liberté de la propriété des moyens et ressources de productions : ce sont des tabous pour la plus part des gens !

    je ne pense pas que l’on puisse ou doive attendre qu’ils en prennent conscience.
    mais je crains que sans cette conscience des mécanismes générant et motivant le capitalisme, sous toutes ses formes, petites et internationales, on est du mal à reconstruire un monde vivant.

    bien à vous
    paul

  2. Hubert Arquillière dit :

    Bonjour,

    Je vous contacte car je viens de lancer une initiative populaire qui va, entre autres, pleinement dans le sens du fond de cet article. Vous pourrez la visiter sur http://www.osonsunefrancedavantagepopulaire.org/

    Ma conscience républicaine m’aspire à bouger. Je suis intéressé par tout projet de rénovation démocratique dans notre pays et ressens le besoin que nos volontés au changement puissent en premier lieu se rassembler pour devenir davantage effectives dans le paysage politique français. Le nombre étant le vecteur principal de toute évolution, le peuple devant être le moteur comme le décideur de tout renouvellement démocratique, cette initiative tend à permettre à chacun d’œuvrer pour l’expression de son humanité afin que les projets de rénovation démocratique comme le vôtre puissent ensuite profiter d’un élan populaire grandissant et progressivement trouver la place communautaire qu’ils méritent.

    J’ai listé votre mouvement « La voie des Peuples » en page « Mouvements citoyens actifs ». Merci de me répondre au minimum de votre volonté ou non à ce qu’il continue de figurer dans cette liste. J’aspire bien entendu à ce que votre dynamique citoyenne puisse venir supporter cette initiative mais cela ne peut dépendre que de votre volonté.

    Fraternellement Hubert Arquillière

Laisser un commentaire

 

Cap21-Trièves |
Des idées et des rêves 06 |
Actualité politique et spor... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | nouveaucentreindre
| Afrika Mission Indigo
| VILISTIA RUSSIE GEOPOLITIQU...